Accident, maladie, congés… qu’il s’agisse de remplacement prévu ou imprévu, le passage de relais est un exercice exigeant, source de stress. « Dans un contexte où il y a de moins en moins de main-d’œuvre agricole qualifiée, la formalisation des tâches pour faciliter le travail du salarié de remplacement nous est apparue un enjeu important », explique Xavier L’Hostis, responsable innovation chez Adventiel...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur

Pour y accéder : 2 possibilités !

20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Vous êtes déjà abonné ?

Identifiez-vous en haut du site en cliquant sur CONNEXION.

Je m'identifie
Vous n’êtes pas abonné ?

Profitez, gratuitement et sans engagement, de tous les contenus de La France Agricole Employeur pendant 2 mois, y compris la réception des newsletters.

Je decouvre