Noël et le premier de l’an s’y prêtent cette année : en tombant un mardi, il est tentant pour bon nombre de salariés de prolonger d’une journée les fêtes de fin d’année. L’employeur doit toutefois valider cette demande au préalable.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur

Pour y accéder : 2 possibilités !

23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Vous êtes déjà abonné ?

Identifiez-vous en haut du site en cliquant sur CONNEXION.

Je m'identifie
Vous n’êtes pas abonné ?

Profitez, gratuitement et sans engagement, de tous les contenus de La France Agricole Employeur pendant 2 mois, y compris la réception des newsletters.

Je decouvre