Les salariés, permanents ou saisonniers, Pascal Hardy les connaît. Cet agriculteur basé près de Caen en emploie huit à temps plein avec une cinquante de saisonniers, pour une moyenne de 32 équivalents temps plein sur l’année. « Si on n’a pas de salariés, on n’existe plus. C’est pourquoi j’estime qu’il est important qu’ils soient bien dans l’entreprise, et qu’on leur offre de bonnes...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur

Pour y accéder : 2 possibilités !

19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Vous êtes déjà abonné ?

Identifiez-vous en haut du site en cliquant sur CONNEXION.

Je m'identifie
Vous n’êtes pas abonné ?

Profitez, gratuitement et sans engagement, de tous les contenus de La France Agricole Employeur pendant 2 mois, y compris la réception des newsletters.

Je decouvre