Marie-Hélène Mauvezin : Le problème n’est pas ici posé de la bonne façon. S’entendre bien ou non, ce n’est pas ce qui compte. Ce qui doit être au centre de la relation entre l’employeur et son salarié, c’est bien le travail, avec des objectifs et des résultats. Un exploitant connaît très bien son métier : il n’est pas obligé de jouer les copains, ni de rouler des mé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur

Pour y accéder : 2 possibilités !

14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Vous êtes déjà abonné ?

Identifiez-vous en haut du site en cliquant sur CONNEXION.

Je m'identifie
Vous n’êtes pas abonné ?

Profitez, gratuitement et sans engagement, de tous les contenus de La France Agricole Employeur pendant 2 mois, y compris la réception des newsletters.

Je decouvre