La question renvoie à la nature humaine elle-même. On imagine un idéal dans lequel il n’y a pas de conflit. La réalité, c’est qu’il y a des conflits dans le travail. Et même, ne pas vouloir de conflit, c’est ce qui peut générer des conflits. En revanche, les conflits sont utiles parce qu’ils sont la conséquence d’une organisation du travail dont ils dévoilent l’inadéquation entre les...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur

Pour y accéder : 2 possibilités !

7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Vous êtes déjà abonné ?

Identifiez-vous en haut du site en cliquant sur CONNEXION.

Je m'identifie
Vous n’êtes pas abonné ?

Profitez, gratuitement et sans engagement, de tous les contenus de La France Agricole Employeur pendant 2 mois, y compris la réception des newsletters.

Je decouvre