À 77 ans, Michel Bourgeois n’a rien perdu de sa vivacité et de sa souplesse. Il passe d’un dossier à l’autre, se souvenant des noms, des dates et des comparutions dans le détail. Près de quarante ans d’affaires prud’homales, ce n’est pas rien ! Mais ce qui frappe le plus chez cet homme au regard clair, qui a mis un terme à sa carrière judiciaire à la fin de 2017, c’est son opiniâtreté...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur

Pour y accéder : 2 possibilités !

5%

Vous avez parcouru 5% de l'article

Vous êtes déjà abonné ?

Identifiez-vous en haut du site en cliquant sur CONNEXION.

Je m'identifie
Vous n’êtes pas abonné ?

Profitez, gratuitement et sans engagement, de tous les contenus de La France Agricole Employeur pendant 2 mois, y compris la réception des newsletters.

Je decouvre