Berger à Arette dans les Pyrénées-Atlantiques, Pierre Camou-Ambille emploie un saisonnier depuis qu’il n’a plus d’aide familiale pour garder le troupeau en estive. « La cabane se situe à une vingtaine de kilomètres de la ferme, explique-t-il. Elle est accessible en 4x4 mais je ne peux pas faire la navette tous les jours. » Alors, il est tenu d’accorder une confiance absolue à son saisonnier qui reste plusieurs...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur

Pour y accéder : 2 possibilités !

11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Vous êtes déjà abonné ?

Identifiez-vous en haut du site en cliquant sur CONNEXION.

Je m'identifie
Vous n’êtes pas abonné ?

Profitez, gratuitement et sans engagement, de tous les contenus de La France Agricole Employeur pendant 2 mois, y compris la réception des newsletters.

Je decouvre