Instaurée pour le financement d’action en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées, la journée de solidarité n’est plus systématiquement, depuis 2008, le lundi de Pentecôte. Ainsi, faute d’accord collectif fixant une date pour la journée de solidarité, l’employeur peut définir seul les modalités d’accomplissement de cette journée — après consultation...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur

Pour y accéder : 2 possibilités !

18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Vous êtes déjà abonné ?

Identifiez-vous en haut du site en cliquant sur CONNEXION.

Je m'identifie
Vous n’êtes pas abonné ?

Profitez, gratuitement et sans engagement, de tous les contenus de La France Agricole Employeur pendant 2 mois, y compris la réception des newsletters.

Je decouvre