La cour administrative d’appel de Nantes a confirmé, le 15 décembre 2020, un jugement du tribunal administratif d’Orléans sur les conditions d’accueil de travailleurs détachés chez un arboriculteur du Cher : elle ne relevait pas de sa responsabilité.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à La France Agricole Employeur
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter mensuelle
  • > Imprimer la newsletter
Je découvre