Philippe Faucon : Nous avons des demandes que je n’imaginais pas encore il y a cinq six ans : aujourd’hui, les exploitants qui adhèrent à un groupement d’employeurs ont des besoins en transformation, en vente ; on nous demande même des webmasters, et nous développons aussi beaucoup l’appui administratif. Dans mon secteur, en Normandie, quand nous avons lancé le groupement d’employeurs en 2007, nous étions beaucoup...
Contenu réservé aux inscrits de La France Agricole Employeur
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Si vous n'êtes pas inscrit(e), poursuivez la lecture de cet article en profitant de 2 mois de découverte à La France Agricole Employeur.

(Offre sans engagement, réservée aux personnes non inscrites)
Je m'inscris
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter mensuelle
  • > Imprimer la newsletter

Si vous êtes inscrit(e), connectez-vous pour poursuivre la lecture.