Dans le cas d’une ivresse, ou si l’employeur soupçonne un de ses salariés d’avoir consommé de l’alcool, il peut confirmer cette origine alcoolique en le soumettant à un contrôle par éthylotest. L’employeur doit alors avoir pour objectif de faire cesser une situation dangereuse pour la sécurité du salarié ou celle des autres, rappelle la MSA.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à La France Agricole Employeur
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter mensuelle
  • > Imprimer la newsletter
Je découvre