Chaque été dans les Landes, la castration du maïs emploie une main d’œuvre souvent trop jeune pour conduire et de jeunes majeurs sans permis de conduire. En prenant l’initiative d’organiser un transport collectif et de le communiquer via les réseaux sociaux, le groupement d’employeurs des Landes (GED40) a connu cet été une affluence record de candidats.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole Employeur
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à La France Agricole Employeur
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter mensuelle
  • > Imprimer la newsletter
Je découvre